Travail aux Bahamas

Travail aux Bahamas

Une semaine sans outils et nous revoilà au travail dans les îles Abacos avec ponceuse et perceuse en mains…

La traversée vers les Bahamas

Nous avons quitté Fort Lauderdale et les USA à 2h10 le 20 novembre. Exactement à 2h10 du matin car on devait passer sous le dernier pont afin de pouvoir accéder à la mer et il ouvrait à 2h30.  La traversée vers les Bahamas s’est passée sans problèmes : 14h au moteur, pas de vent et une mer presque plate. On préférait cela à du vent à contresens et des vagues pour traverser le Golf Stream. Nous avons réalisé les formalités douanières à West End, là tous les employés des différentes administrations sont dans la même pièce. Ceci assure que le toute la paperasse est finie en moins de 20 minutes.

Plage de West End, Abacos, Bahamas

Plage de West End, Abacos, Bahamas

Visite des îles Abacos

Abacos, Bahams

Pendant une semaine nous avons eu du vent d’ouest. Ceci nous a permis de naviguer avec le vent de travers, environ 10-15  nœud de vent pour une vitesse de croisière de 6 nœuds dans une superbe eau turquoise entre les îles souvent inhabitées des Abacos : un vrai plaisir. Ma plus belle semaine de navigation jusqu’à présent. Malheureusement les mouillages les plus connus (et les plus beaux pour faire du snorkling comme Manjack Cay) ne sont pas protégés en cas de vent d’ouest.  Et dans les baies à l’est, il y a la houle de l’océan pacifique, ce qui rend le sommeil et la cuisine difficiles.

seul au mouillage à Great Sale Cay, Abacos, Bahamas

seul au mouillage à Great Sale Cay, Abacos, Bahamas

Mais on a quand même trouvé de jolies anses (Mangrove Cay, Great Sale Cay, Pensacola Cay) où nous étions en majorité tout seul. C’est dommage car l’eau est encore fraiche et on n’a pas vraiment envie de se baigner.  La saison commence à partir de la semaine prochaine. Et comme il y a peu de touristes, les gnats (espèce de mini moustiques) se sont précipités sur nous et se sont régalés de notre sang et nous nous sommes grattés pendant plusieurs jours….

Travail à Marsh Harbour

Finalement nous avons planté l’ancre à Marsh Harbour, la 3 ième ville des Bahamas dans les îles Abacos du sud. Là nous sommes partis à la recherche d’un nouveau moteur pour notre annexe. Nous avions acheté l’année passée à La Rochelle un moteur pour notre dinghy. Willi aurait aimé un moteur à 2 temps mais la vente est interdite en Europe et aux USA. Nous avions donc acheté un Mercury, 4  temps, 3.5 hp. Nous avions choisi ce modèle car il ne pèse que 19 kg et donc est assez facile à hisser à bord du bateau. Mais quand nous avons dû faire des plus longs trajets en dinghy aux Caraïbes, nous avons remarqué que notre moteur n’était pas assez puissant pour notre dinghy.  Et lorsque nous serons dans les îles de l’océan pacifique, il faudra souvent faire de longues distances pour accéder aux endroits intéressants. Ici aux Bahamas il est possible d’acheter des moteurs à 2 temps qui sont bien plus petits et plus légers que les moteurs à 4 temps. Après bien des hésitations, nous avons acheté un Mercury, 2 temps, 8 hp et 26 kg. Bien entendu, notre système de poulie, le système de fixage et le harnais de notre ancien moteur ne conviennent pas à notre nouveau moteur. Alors, après une semaine sans outils, Willi a été les rechercher au fond des cales et coffres.  Nous voilà donc à percer, scier, poncer et peindre pour installer un nouveau système pour hisser le moteur à bord du dinghy et du bateau….

Préparatifs pour fixer le moteur à la rambarde

Préparatifs pour fixer le moteur à la rambarde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code