Turtle Cay Marina et Panama City

Notre bateau à Turtle Cay Marina

Nous avons quitté les îles idylliques des San Blas pour nous rendre à la  Turtle Cay Marina où nous allons laisser le bateau pour les 6 prochains mois.

Préparation du bateau pour la saison des pluie à Turtle Cay Marina

Comme nous allons laisser le bateau 6 mois à terre, il faut faire quelques préparations afin qu’il n’y ait pas trop de moisissures, d’insectes et autres dégâts. La marina de Turtle Cay ressemble un peu à un parking pour bateau. En effet, c’est un endroit pratique pour y laisser son bateau pour plusieurs mois à un bon prix (j’ai fait mes premières négociations de prix en espagnol…) et bien protégé. Il y a beaucoup d’Allemands et une bonne ambiance et beaucoup d’entre-aide entre les navigateurs qui sont tous affairés à préparer leur bateau pour la saison des pluies. Et Peter (de »used-boot-panama« ) est le roi de de l’organisation et connait plein d’adresses si on a besoin d’aide pour réparer quelque chose. Vous pouvez lire les articles suivant sur l’expérience (pas si bonne que ça) que nous avons finalement eue de cette marina (Agrandissement de la platteforme de baignade à Turtle Cay Marina, comment économiser 50 dollars, je mettrais encore un article sur l’effroyable grue dans quelques semaines).

Nous avons commencé par dessaler le bateau, ce que nous n’avions plus fait depuis des mois par manque d’eau douce. Nous avons vidé toutes les cales et étagères et les avons nettoyées avec une solution eau-vinaigre-huiles essentielles. J’ai fait 7 lessives avec les housses de coussins et les draps. Puis nous avons descendu les voiles et les avons amenées chez un spécialiste pour les réparer et pour mettre une protection contre les UV. Nous avons aussi nettoyé nos deux moteurs de dinghy à l’eau douce et devons encore le faire pour le moteur principal. Nous avons aussi installé des protections contre les moustiques car il y a beaucoup de chitras (mini moustiques) car la marina est au milieu de la jungle. De plus nous avons acheté un déshumidificateur que nous laisserons dans le bateau pendant notre absence.

Passage du Canal du Panama

Nous avions rendez-vous avec nos amis du voilier Le Pukeko pour faire la traversée du canal avec eux en tant qu’ »Handliner ». Il faut en effet toujours 4 personnes pour tenir les amarres lors du passage dans les écluses.

Nous deux en tant que Handliner sur le voilier "Le Pukeko"

Nous deux en tant que Handliner sur le voilier « Le Pukeko »

Ce fut une toute belle expérience et une bonne préparation pour la fois où nous passerons avec notre propre bateau. Comme nous étions le seul voilier à passer les écluses, nous avons été attaché à un remorqueur.  On sent que nous arrivons à la saison des pluies.  Il faisait extrêmement chaud et nous avons beaucoup apprécié la baignade dans l’eau douce (pour changer de la mer) dans le lac Gatun. On a moins aimé la douche que nous avons eu lorsque la pluie est tombée en trombe juste lors du passage de la première et dernière écluse…

Le bateau qui était derrière nous dans l'écluse

Le bateau qui était derrière nous dans l’écluse

Panama City

Nous avons passé quelques jours à Panama City et on s’est offert le luxe d’une chambre avec air climatisé afin de bien dormir. Et surtout  afin que les irritations dues aux piqûres de moustiques aient le temps de se résorber, avec la sueur les bras de Willi étaient complétement irrités.

Panama City

Panama City

Nous avons passé beaucoup de temps dans les grands magasins à la recherche de cables, un sac  à dos, de produits contre les insectes et autres choses pour le bateau. Sinon nous avons testé la nouvelle ligne de métro qui a été ouverte le 25 avril. Malheureusement elle ne conduit pas encore directement à l’aéroport et il faut encore prendre un taxi pour y arriver.  Mais comme elle est en surface, cela donne une bonne impression de la ville sans que l’on ait à marcher sous le soleil tropical. Finalement nous avons passé la dernière journée avec l’équipage du Pukeko dans le vieux quartier de Panama avec ses belles maisons et l’église qui vient d’être inaugurée par le pape. Nous y avons aussi visité le musée et apris plein de choses sur l’hisoire du canal.

Retour au bateau à Turtle Cay Marina

Nous sommes ensuite revenu en bus (7 heures de trajet en tout) à la Turtle Cay Marina. Le trajet en bus est faisable si on n’a pas de bagages mais sinon non. Les bus sont archi-plein et tout le monde a sons sac sur les genoux.  Je crois que j’ai perdu 2 kg de sueur pendant le voyage…. C’est en effet le principal défaut de la marina de Turtle Cay, elle est loin de tout et il faut un taxi pour faire les 6 km pour aller au prochain village. Et au village il y a seulement un mini magasin tenu par des chinois. Si on veut faire plus de provisions, il faut aller à Sabanitas, un voyage qui coûte vite très cher car c’est à environ 60 km. De même si on veut aller à l’aeroport en taxi, cela coûte 140 dollars…

Et la suite

Nous avons un rendez-vous pour sortir le bateau de l’eau vendredi. Et le lundi 20.05 nous prenons l’avions pour revenir en Suisse pour travailler 4 mois. Willi travaillera à Zug et moi à Berne. Ensuite nous aimerions voyager un peu en Amérique du sud avant de revenir faire quelques travaux au bateau (antifouling etc…). Nous passerons donc le canal du Panama avec notre voilier vela dare fin 2019 ou début 2020. Nous nous réjouissons de revenir en Suisse, même si cela sera dur de quitter le bateau pour 6 mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code