Cuisiner à bord d’un voilier

Cuisiner à bord de notre voilier

Cuisiner à bord d’un voilier est un thème que j’ai déjà abordé plusieurs foix. Le choix d’un réchaud et des méthodes de cuisson sur un bateau est souvent difficile. Nous avons choisi une cuisinière à pétrole, un four à micro-ondes et un OMNIA.

Cuisinière à pétrole sur notre voilier

Pourquoi une cuisinière à pétrole

Nous ne voulions pas de réchaud à gaz car nous n’avions pas de caisson spécifique sur le bateau pour mettre les bouteilles de gaz. La deuxième raison est que ne voulions pas devoir chercher et transporter des bouteilles de gaz adaptées dans chaques pays. Un réchaud à diesel ne nous semblait pas idéal non plus. Le diesel est mauvais pour la santé et il faut avoir une conduite spéciale pour conduire les fumées du diesel à l’extérieur du bateau. Nous avons finalement choisi une cuisinière à pétrole avec deux feux de chez Bertschi. De plus, elle a un système électrique qui permet de chauffer le pétrole et de le rendre gazeux lors de l’allumage. Vous trouvez un article précédant sur le choix de cette cuisinière à pétrole et son montage ici: Cuisiner sur un voilier, comment

Comment  faire fonctionner une cuisinière à pétrole

Au départ nous avons pas mal bataillé car nous avions souvent des énormes flammes lorsque nous allumions notre réchaud à pétrole. En fonction de l’arrivée d’air de la fenêtre placée au dessus de la cuisinière et de la pression dans le réchaud, il y avait des flammes plus ou moins grandes. Maintenant nous procédons de la manière suivante :

  • Pomper afin d’avoir 1.5 bar de pression
  • Allumer le chauffage électrique pour 3 minutes
  • Ouvrir rapidement l’entrée de pétrole et refermer immédiatement (on voit un petit peu de fumée noire) après les 3 minutes
  • Rallumer le chauffage électrique (cela permet au pétrole de se transformer en gaz) pour 3 minutes
  • Attendre 200 secondes puis avec un briquet allumer le réchaud
  • Une petite flamme se forme grâce au pétrole gazeux qui s’est formé pendant les 200 secondes, ouvrir lentement l’arrivée du pétrole jusqu’à la flamme désirée

Nous laissons la fenêtre au-dessus de la cuisinière légèrement ouverte, afin de ne pas avoir d’odeur de pétrole dans le bateau.

Il a fallut un moment pour que nous trouvions la technique pour réguler la flamme, mais maintenant je suis très satisfaite de notre réchaud à pétrôle.

Acheter du pétrole aux USA

Acheter du pétrole pour notre cuisinière aux USA

Le pétrole, pratique et économique

Nous avons acheté du pétrole en Suisse, en France, aux Canaries et aux USA. Le litre coûte entre 2 et 5 dollars, selon les pays. C’est moins cher si on achète de plus grandes bouteilles. Il faut juste s’assurer d’avoir un produit désodorisé. Aux USA on le trouve sous le nom de 1-K Kerosene. On peut le transporter dans un taxi ou un bus sans problèmes, contrairement aux bombonnes de gaz. C’est aussi facile à stocker sur le bateau. Nous avons plusieurs litres en stock pour le Pacifique.

Avec un litre de pétrole nous cuisinons pendant environ 3-5 semaines (cela dépend si  je fais beaucoup de gâteaux et/ou du pain). Donc avec 12 litres on peut cuisiner pendant une année environ.

Notre OMNIA sur la cuisinière à pétrole

Notre OMNIA sur la cuisinière à pétrole

Faire de la pâtisserie sur un bateau avec l’OMNIA

Pour faire des gâteaux ou du pain à bourd, nous n’avons pas de four mais j’utilise l’OMNIA comme décrit dans cet article « cuisine à bord: OMNIA » ou ici « faire du pain au levain sur notre voilier ». J’utilise notre OMNIA non seulement pour faire des gâteaux sucrés mais aussi pour faire des gratins. C’est idéal pour cuisiner les restes. Sur le site facebook de  Omniasweden.fr vous trouvez même une petite présentation de notre aventure et une de nos recettes de gâteau coco-chocolat.

Un crumble aux pommes cuisiné avec l'OMNIA sur notre cuisinière à pétrole

Un crumble aux pommes cuisiné avec l’OMNIA sur notre cuisinière à pétrole

Le four à micro-ondes

Le plus difficile a été de trouver un four qui passe juste dans l’emplacement sous notre cuisinière à pétrole. Nous avons un micro-onde de la marque Panasonic qui pourrait aussi être utilisé comme four ou grill. Nous ne l’utilisons pas comme four car il est coincé entre des plaques en bois et qu’il produirait trop de chaleur et risquerait de brûler les parois.

Lorsque nous sommes en mer, nous utilisons le four à micro-ondes grâce à un onduleur (inverter). On l’utilise que pour quelques minutes et pas à forte puissance afin de réchauffer des plats. C’est bien pratique lors des premiers jours de traversée quand on a le mal de mer.

Au port, nous l’utilisons normalement avec le courant électrique du port.

Cuisine à bord, quelle méthode choisir

Et finalement nous avons aussi un chauffe-eau électrique (on le voit sur l’image tout en haut). C’est fort pratique le matin quand on n’est pas encore tout à fait réveillé, de juste chauffer l’eau de son café dans un chauffe-eau. C’est aussi idéal pour faire rapidement cuire de l’eau pour du thé. Et oui, ici aussi en Géorgie il commence à faire frais. Nous avons ressorti les vestes et les chaussettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code